Se connecter
Gymnastique Rythmique

Gymnastique Rythmique


Toute l'association

Qu'est ce que la GR ? 

            La gymnastique rythmique (GR), anciennement appelée gymnastique rythmique et sportive (GRS) jusqu'en 1998, est une discipline sportive à composante artistique proche de la danse classique et de la gymnastique, principalement féminine, utilisant plusieurs engins d'adresse (corde, ruban, cerceau, ballon, massues).

       En compétition, chaque prestation est notée selon la chorégraphie, l'adresse et le degré de difficulté. Les gymnastes peuvent évoluer individuellement ou en équipe de 5 gymnastes(dans certaines catégories les équipes peuvent aller de 6 à 10 gymnastes) Les gymnastes peuvent commencer à tout âge mais la plupart des grandes championnes commencent vers l'âge de 3-4 ans.

Quels sont les différentes catégories en GR ? 

Il existe de nombreuses catégories, classées par âge et par niveau :

  • classement par âge : 7-9 ans, 10-11 ans, 12-13 ans, 14-15 ans, 16-17 ans et 18 ans et + ;
  • classement par niveau : La FFG distingue trois niveaux de pratique :
     
  • Le niveau "Compétition", regroupant du niveau le plus bas au plus haut les catégories Régionales, Inter-Régionales et Trophée Fédéral. Seule la dernière permet d'accéder à un championnat de France, en individuel (Trophée Fédéral) comme en ensemble (Trophée Fédéral C, B et A, du niveau le plus bas au plus haut) ;
  • Le niveau "Performance", regroupant les catégories Nationales, qui permettent d'accéder à un championnat de France et ne sont pas ouvertes à toutes les gymnastes : Du plus bas au plus haut, National C, B et A en individuelles, et pour les ensembles, Ensemble National (de 5 gymnastes), Duo National, et National Esthétique (ensemble aux mains libres de 6 à 10 gymnastes), qui ont un niveau à peu près équivalent, et National par équipes (composé d'un ensemble et de deux individuelles), de plus haut niveau ;
  • Le niveau "Elite", qui ne concerne que les gymnastes inscrites en pôle (école de GR), à l'exception des 10-11 ans. Dans cette catégories, les noms des catégories d'âges diffèrent, pour respecter les catégories internationales : Avenir = 10-11 ans, Espoir = 12 ans, Junior = 13-14-15 ans et Sénior = 16 ans et +.

Vous pouvez aussi retrouver des catégories régionales constituer par la région c'est elle qui à décider de mettre en place une nouvelle catégorie : 

 

La catégorie régionale (Gymnaste participant au compétition départemental et Régional) : Avec un niveau inférieur au niveau "Compétition" permettant au gymnaste de débuter. Les gymnastes peuvent être en duo ou par équipe de 3 à 6 gymnaste. 

Le club à lui aussi décidé, pour préparer ces gymnastes de créer la section challenge qui est une compétition ou les gymnastes sont mis en condition de compétitions (enchainement imposé, justaucorps, passage devant les juges et remise de récompense) cette section est un bon moyen pour les jeunes gymnastes de commencer les compétitions. 

 

Qu'est que le jugement ? 

La Gymnastique Rythmique est un sport jugé selon le code de pointage de la Fédération Internationale de Gymnastique : code FIG.

Ce code de pointage définit plusieurs niveaux pour les difficultés corporelles à l’engin tentées ainsi que des pénalités pour les fautes réalisées.

Il y a donc 2 corps de jurys qui ne jugent chacun qu’une partie de l’enchaînement : les juges « difficulté » et les juges « exécution ».

Dans un corps de jury composé de 4 juges, par exemple, on enlève la note la plus basse et la note la plus haute, puis on fait la moyenne entre les 2 notes centrales.

La note finale de la gymnaste est l’addition des 2 notes : note de difficulté + note d’exécution.

La note maximale est variable selon les catégories et peut aller de 12 à 20 points.

 

La note de difficulté : nombre de points maximum variable selon les catégories et l’âge 

Selon la catégorie et l’âge de la gymnaste, celle-ci doit présenter dans son enchaînement un certain nombre de difficulté dont le niveau est plafonné en fonction de sa catégorie. Le code FIG précise les critères qui permettent de valider ces difficultés.

Selon l’engin utilisé, elle doit réaliser aussi certains éléments techniques, correspondants à des familles obligatoires à cet engin.

Elle doit réaliser des difficultés : des sauts, des équilibres, des tours. 

Si elle réalise correctement ces difficultés, elle gagne des points correspondants au niveau de difficulté tenté (0,10 à 0,50). 

Elle doit réaliser des petits pas dansés en lien avec sa musique et en réalisant des petites manipulations avec son engin. Chaque série de pas dansés réalisé sans faute technique lui rapporte des points (0,30).

Les grands lancers effectués par la gymnaste peuvent là encore rapporter des points s’ils sont réussis. La valeur attribuée dépend de la difficulté du lancer : manière de lancer, nombre de rotations effectuées sous le lancer, manière de rattraper.

La note d’exécution : sur 10 points

Le code de pointage définit les pénalités à enlever en fonction des fautes réalisées par les gymnastes. 

Elles peuvent être de plusieurs types et plus ou moins graves (de -0,10 à -0,7 par faute)

 

Fautes techniques corporelles : si la gymnaste ne tend pas ses jambes, rate une difficulté corporelle, perd l’équilibre ou chute

Fautes techniques à l’engin : si la gymnaste lâche son engin ou réalise mal un élément avec son engin (un rouler qui rebondit, le ruban qui s’enroule…)

Fautes techniques d’harmonie en ensemble : en cas de manque de synchronisation entre les gymnastes ou  lorsque la formation qu’elles dessinent sur le praticable n’est pas nette.

Fautes artistiques : on juge là l’interprétation des gymnastes.

On peut pénaliser le manque de lien entre la musique et le mouvement ; l’absence de variété dans ce qui est proposé au niveau de l’engin ou dans les déplacements ; le manque de liaison entre les difficultés présentées ; l’originalité de l’enchaînement ; le manque d’expression corporelle des gymnastes qui doivent faire passer une émotion aux juges.

Pour une gymnaste passer son diplôme de juge est très important car la gymnaste comprendra les points qu'elle perd lors de ses enchainement en compétitions, mais aussi comprendre se qu'elle peut mettre dans son enchainement mais aussi pour enrichir sa culture sportive.  

Pour les parents (et oui les parents peuvent aussi juger !) : Cela permet un meilleur investissement des parents, mais aussi comprendre pourquoi sa fille perd des points. 

 

Qui sont les grandes championnes ? 

Chez les Françaises : 

  • Eva Serrano :  Championne de France 1993 à 1998 : 4ème au JO de Sydney 
  • Delphine Ledoux : Championne de France de 2004 à 2012 : Participation au JO de Londres 2012 
  • Ksényia Moustafaeva : Championne de France de 2013 à 2015 : Participera au JO de RIO en aout ! 

Ces championnes ont obtenus énormément de médailles tout au long de leur carrière au niveau international ! 

 

Les grands noms internationnaux :

  • Ukraine : Anna Bessonova, Ganna Rizadinova 
  • Russie : Alina Kabaeva, Irina Tchachina, Evgenia Kanaeva, Margarita Mammun, Yana Kudryavtseva ... 

Pour les équipes les ensembles qui sont très fort vous pouvez retrouver : Russie, Biélorussie, Ukraine, Italie, Espagne, France, Japon, Bulgarie ...

 

 

 

RÉSULTATS

Aucun résultat à afficher.

PHOTOS

CHAMPIONNAT INTERDEPARTEMENTALCHAMPIONNAT INTERDEPARTEMENTALCHAMPIONNAT INTERDEPARTEMENTALCHAMPIONNAT INTERDEPARTEMENTALCHAMPIONNAT INTERDEPARTEMENTAL

PROCHAIN ÉVÈNEMENT

Aucun évènement à afficher.